A walk to remember et Midnight Sun : Quand maladie rime avec grand amour et renouveau au cinéma

Que dire de plus à part que le monde du cinéma est un monde magique. L’histoire montre en effet que même dans la maladie, pour ne peut pas dire que surtout dans la maladie, de bonnes choses peuvent se produire. Le cinéma n’a cessé de nous émouvoir durant toutes ces années. Une des choses qu’il utilise pour rendre sa magie effective est le fait de montrer que les bonnes choses peuvent se produire même dans les plus grandes épreuves. Ces deux films sont les meilleures preuves qui montrent que la magie peut toujours opérer.

 

A walk to remember

L’histoire débute dans les années 1990, dans un lycée alors que Landon Carter, élève de dernière année et populaire se fait punir et doit faire partie du spectacle de théâtre du lycée. Il y rencontre alors Jamie Sullivan, fille de pasteur qui est à l’inverse de son monde et qui se fait harceler par les amis de Landon. Durant les répétitions Landon demande de l’aide auprès de Jamie pour l’aider à maitriser son texte mais sans que qui que ce soit ne soit au courant. Quand Jamie découvre que Landon a honte d’être vu avec elle, elle cesse de l’aider et de le voir par la même occasion.

Durant la représentation, alors que Jamie et Landon ne se sont plus vus, Landon improvise un baiser et les deux jeunes gens commencent à tomber amoureux. Durant les moments qui suivent, les épreuves se font nombreuses mais surtout Landon apprend que Jamie a la leucémie. Jamie décide alors de rompre mais Landon de son côté décide de s’accrocher de plus en plus à Jamie : il lui réalise ses rêves alors qu’elle commence de plus en plus à tomber malade jusqu’à la demander en mariage.

Quand Jamie meurt, Landon discutant avec le père de Jamie lui dit que c’est dommage qu’elle n’ait jamais vu le miracle qu’elle espérait tant. Mais le père de Jamie lui répond qu’en réalité Landon est le miracle qu’elle a toujours attendu.

Midnight Sun

Dans la même optique, Midnight Sun mets en l’histoire de Katie Price, une fille atteinte de xeroderma pigmentosum, une maladie qui lui empêche de voir la lumière du soleil car elle risquerait d’en mourir. Katie ne peut donc que sortir durant les nuits et c’est durant une de ces nuits alors qu’elle chante devant des passants qu’elle rencontre Charlie pour la première fois, son voisin qu’elle voit de sa chambre tous les jours.

Les deux jeunes gens commencent alors à se rapprocher et avec le temps à tomber amoureux. Quand Charlie découvre que Katie est malade, il est dévasté qu’elle lui ait caché mais tout s’arrange. Quand Katie meurt, son père donne une lettre qu’elle a écrite à Charlie et celui-ci entends une chanson qu’elle a écrite pour lui passer à la radio. Ces intentions lui permettent alors de survivre à sa peine et de continuer à aller de l’avant.